Histoire de la chemise et du foulard scoute

Les membres de tous les mouvements scouts du monde entier portent la chemise scoute, symbole et signe de lien avec les autres scouts. La première version de la chemise date de l’époque où le futur fondateur du mouvement scout, Baden-Powell, était officier de l'armée indienne stationné en Afrique. Son but était de fournir un uniforme qui permettait le travail sous des conditions climatiques différentes. Il était simple et pratique et se distingueait par son col de l'uniforme des soldats. L'idée d'un uniforme n'avait pas que des raisons pratiques, mais aussi des raisons idéelles. L’uniforme élimine les différences sociales. Qu’il soit riche ou pauvre, chacun portait le même uniforme. Aujourd'hui encore, la chemise scoute est le symbole de l'internationalité et de la cohésion du mouvement scout, au lieu d'être un symbole de conformité. La couleur des chemises a toujours été le kaki.

Aujourd’hui, chacune des branches du mouvement scout de suisse a sa propre couleur de chemise : le turquoise pour les louveteaux et lutins (7 à 11 ans), le kaki traditionnel pour les éclaireurs et éclaireuses (12-15 ans), le rouge pour les pionniers et cordées (16 à 18 ans) et le vert pour les routiers (plus de 18 ans).

L'uniforme du louveteau

L'uniforme de l'éclaireure

L'uniforme des picosL'uniforme des routiers

 

 

Également de l’époque de Baden-Powell en Afrique vient le foulard, aussi nommé cravate. Porté autour du cou, il fait partie du vêtement traditionnel du mouvement scout.  Il n’a pas été créé sur des réflexions esthétiques, mais  pour des raisons pratiques ; il protège la nuque contre les forts rayons de soleil. Mais il a également été utilisé comme mouchoir ou bandage pour traiter des blessures. Le foulard triangulaire remplit encore bien d’autres fonctions. Aujourd'hui, il sert de signe de reconnaissance aux groupes scouts: chacun peut créer son propre foulard scout, et les échanger lors des rencontres internationales (geste d'amitié). Les premiers exemplaires étaient tous verts. Le nœud scout dans le foulard a été inventé plus tard pour rappeler à tout scout qu’il est censé accomplir une bonne action chaque jour. Dès qu’il avait achevé cette bonne action, il pouvait défaire le nœud.

Les badges